Interview met Theo De Gelaen


TheoborstDMkleinQui est Theo De Gelaen?

Je suis né à Halle (Belgique) en 1956 et à 15 ans j'ai commencé à pratiquer le judo. Depuis, j'ai consacré une grande partie de ma vie à pratiquer et à étudier divers arts martiaux, le karaté, le ju jitsu, aïkido, etc ...

Depuis 1995 je travaille intensivement sur l'étude de la Dim Mak ou Kyusho jitsu. En 2004, j'étais co-fondateur de la Fédération internationale des arts martiaux et du Qi Gong: Daochi ISBQF et je fus promu en 2014 comme 8e dan et Grand Maître. Je suis aussi Grand Maître dans le Qi Gong avec plus de 30 ans d'expérience.

En Avril de cette année a suivi l'ultime reconnaissance de mon travail en étant élu Grand Maître de l'année à Munich.

Déjà 30 ans je pratique le shiatsu et la combinaison avec le Qi Gong c'est résulté dans le développement de la forme de massage énergétique, le kiatsu .

En outre, j'ai une carrière de plus de 35 ans derrière moi comme enseignant dans les compétences sociales, humaines et de gestion et j'ai travaillé pour diverses institutions de renom. Ce fut le résultat de mes études en psychologie appliquée, la neurologie et la physique quantique. Ceci, combiné avec l'étude de la médecine orientale a créé une combinaison unique que mes leçons ont donné une dimension supplémentaire (et donnent encore).
Dans le giron de Daochi ISBQF l'année dernière l'Institut pour la formation dans le Qi Gong fut fondée, dire une académie de Qi Gong à Lommel. Ici sont formés sous ma direction des enseignants de Qi Gong ainsi que Kiatsu et thérapeutes de Shiatsu au niveau universitaire.

Dans cet Institut enseignent différents maîtres et enseignants de Qi Gong.

Comment êtes-vous vous-même entrer en contact avec le Qi Gong et Dim Mak?

Etant enfant, je rêvais de pratiquer des arts martiaux, mais mes parents ne l'autorisaient pas. A quinze ans je commençais en secret avec le judo. Plus tard, je commencé à faire le karaté et l'aïkido.
Dans le karaté, je constamment entendu parler de Ki, kime, Kiai, etc ...

Mais quand je demandai ce que cela voulait dire, personne ne pouvait me le dire ou je recevais des déclarations vagues comme "quelque chose avec force ou d'énergie." Cela m'a intrigué et fut le début d'une longue quête.
Pourtant, j'avais le sentiment qu'il y avait quelque chose de spécial ce Ki. Je étais assez petite de taille et pas vraiment forte. Mais avec un tempérament et une agression de nature, j'avais souvent des conflits qui ce conduisaient à des affrontements. À l'école, je devais succomber régulièrement. Pratiquer les arts martiaux fut ma réponse.

Bien que l'apprentissage pour combattre était la motivation initiale, cela a changé rapidement: la formation de caractère des arts martiaux était pour moi beaucoup plus importantes. Surtout l'apprentissage de développer l'auto-contrôle. En conséquence, je étais assez moins irascible et plus calme.

Je découvre le pouvoir du calme et de la paix et surtout la puissance de l'esprit. Quelque chose qui m'a plus tard bien aidé dans mon étude de la psychologie.
Mais lors de ma pratique des arts martiaux, je courait encore contre mes limites de peu de force et d'agilité. Je étais encore souvent battu par des collègues physiquement plus forts et mieux formés.
Pourtant j'avais le sentiment que quelque part ce ne fut pas l'intention d'arts martiaux. Donc, ça devrait avoir quelque chose à faire avec ce Qi.

Plus tard, je rencontrai une dame âgée qui donnai du Taichi et le Qi Gong. J'avais déjà compris que Ki, japonais et Qi, Chinois étaient les mêmes concepts. Parce qu'il n'y avait rien d'autre, je décidai de suivre ses leçons de Qi Gong. Elle enseignait à un groupe de dames d'âge qui étaient tous malades. Je étais son plus jeune étudiant, et bien que je l'ai trouvé les exercices plutôt ennuyeux, j'ai persisté.

Ce qui m'a attiré était qu'elle avait elle-même sus stabiliser plus de 10 ans le cancer avec son Qi Gong combiné avec de l'attention à son régime alimentaire.

Pourtant, je sentait l'impact de ses exercices et pourrait même l'intégrer dans mon karaté, quelque chose que je partageais avec elle et afin qu'ensemble nous avons exploré les possibilités du Qi Gong.

Quand elle mourut subitement d'une intoxication alimentaire, je étais son disciple senior et pris ses leçons. Mais par mon rythme plus élevé les dames abandonnaient et ont été progressivement remplacés par des personnes plus jeunes.

Pour répondre à leurs besoins et leurs questions je devais aller moi-même à la recherche de plus de connaissances, ce que je fis en suivant des cours et des séminaires avec différents maîtres. Heureusement je possède la qualité de, comme une éponge, pouvoir absorber et traiter l'information rapidement.

Cependant, je me réalisait que la plupart des maîtres ne dévoilaient pas le dos de leur langue, en particulier pendant les séminaires eux-mêmes.

Assez souvent, je recevait comme réponse à mes nombreuses questions, "si vous êtes prêt pour cela, vous apprendrez ...". Savais je bien que habituellement par cette reponse ils voulaient dire "Je ne sais pas ..."
Mais j'ai aussi découvert que certains maîtres connaissaient la réponse, mais pas comment l'expliquer, et souvent silencieux parce qu'ils pensaient que nous ne voulions pas savoir vraiment.

Je me suis alors pris l'habitude de prendre contact avec ces maîtres après le séminaire et de forger un lien plus profond avec eux come ça.

Parce que j' étudiait la neurosciences et la physique quantique, je pourrais en outre expliquer certains de leurs phénomènes. Alors je suis venu avec eux dans les bonnes grâces. Par cela j'arrivait à apprendre beaucoup de choses sur l'essence de qi.
Plus tard, je suis devenu amis avec d'autres grands maîtres, et de créer des échanges intéressants. D'ailleurs, je ai toujours eu des élèves et assistants fidèles et curieux autour de moi qui m'ont constamment incité à continuer de chercher et d'apprendre.

Qu'est le Dim Mak?

Littéralement traduit du chinois ça signifie "touche mortelle" Il est en fait un ajout à tous les autres arts martiaux dans lequel on utilise en particulier des points vulnérables et vitaux sur le corps d'un agresseur potentiel.

Dim Mak a surgi dans le 13ème siècle sur la base de Qi Gong et de l'acupuncture. Un maître de l'acupuncture avec formation de Shaolin Kung Fu a soulevé la question de savoir si les points d'acupuncture et de leurs combinaisons pourrait également être utilisé pour éliminer les opposants au combat.

Il a formé la base de ce qui est connu aujourd'hui comme le Tai Chi Chuan.

Qu'est-ce que le Qi Gong, selon vous?

En chinois Qi signifie «énergie» et Gong «travailler avec, cultiver et développer". Il se résume à apprendre à travailler avec énergie. En particulier, de l'énergie du corps humain.
Le Qi Gong est l'étude de la posture et du mouvement, et enseigne à l'homme à traiter consciemment avec son propre corps et l'énergie. Qi Gong utilise toutes les lois de la physique pour générer la force, la développer et la diriger. Donc on apprend au Qi Gong en particulier à utiliser la structure squelettique quand on veut mettre les forces et moins de force musculaire.

Qi Gong assure que nous apprenions à nous détendre et de cette façon de mettre nos articulations ouverte pour permettre aux forces et de l'énergie de passer.

Qi Gong est originaire de Chine plus de 5000 ans avant Jésus-Christ. Initialement appelé le Daojing, ce qui signifie autant que "secouer les os et les tendons" et a été utilisé comme un exercice de prévention de l'arthrite et de l'arthrose, qui, à cette époque était très répandue en raison des conditions climatiques difficiles dans lesquelles les gens vivaient.

Quelle est la relation entre le Qi Gong et le Dim Mak?

Dans le Dim Mak, la connaissance de l'emplacement et le fonctionnement des points d'acupuncture est très important. Mais pour les utiliser vraiment efficace on doit apprendre à frapper des points et les activer correctement.

Cela se fait par le Fa Jing. Ceci est l'utilisation de l'énergie cinétique explosive. Pour cela, le corps doit être très détendu et on a besoin des éléments essentiels et les bases de Qi Gong.

De Qi Gong enseigne aux gens à se déplacer par exemple se détendre et d'accélérer soudainement de repos, qui peuvent être plus grandes forces cinétiques développés. Celui-ci n'a pas le muscle nécessaire.

Cela rend possible pour les personnes physiquement moins fortes afin néanmoins être en mesure de se défendre de manière efficace.

Quel est le lien entre Dim Mak, de Tai Chi et Qi Gong?

Taichi est en fait un art martial et a ses racines dans le Dim Mak qui a été développé dans le 13ème siècle.

À l'origine, l'intention était de cacher les Dim Mak combinaisons pour les praticiens pourqu'ils pouvaient pratiquer sans que les profanes savaient ce qu'ils faisaient.

Plus tard, il a obtenu une forme plus douce et a été pratiquée principalement en raison des mouvements fluides et la santé. Grace au gouvernement Chinois le Taichi était assez rapidement connu dans le monde entier.

Taichi se compose d'une forme contenant différents mouvements, dont chacun est habituellement effectuée qu'une seule fois. Il faudra donc un certain temps pour maîtriser la forme entière.

Qi Gong d'autre part travaille avec des exercices simples séparées qui sont effectuées plusieurs fois de suite, et est donc plus facile à apprendre.

Souvent dans le Taichi on isole des mouvements pour les pratiquer séparément pour les entrainer, alors ils font effectivement un exercice Qi Gong.

Si vous souhaitez comparer avec la musique, vous pourriez dire que le Taichi est de jouer un instrument et le Qi Gong est la théorie de la musique. Sans théorie de la musique, vous pouvez jouer un instrument, mais vous serez toujours limité. Dans la relation Taichi / Qi Gong ce n'est pas différent.

Il est à noter que peu de gens connaissent le Qi Gong, alors que presque tout le monde connait le Taichi?

Qi Gong est toujours méconnu, car il semble moins gracieux et est considère parfois comme ennuyeux car il y a longtemps avec le même exercice qu'on pratique.
Beaucoup de gens connaissent le Qi Gong principalement comme warm-up pour le Taichi.

Qi Gong est d'étudier et de recherche l'essence ce qui prend du temps et de la pratique. On ne progresse pas dans Qi gong en apprenant toujours plus d'exercices et des formes, mais précisément en approfondissant les exercices et de chercher leur essence et la valeur profonde.

Le Qi Gong est une étude «de profondeur», qui ne signifie pas qu'il ne soit pas possible de le pratiquer comme loisir. Au contraire, la simplicité des exercices permet à tout moment, n'importe où à pratiquer le Qi Gong.

Malheureusement, il ya peu de bons enseignants de Qi Gong qui se concentrent uniquement ou principalement du Qi Gong. Parce qu'il y a moins de offre de leçons, on atteint moins de gens.

l'Académie de Qi Gong à Lommel veut changer ça en offrant la formation des enseignants au niveau universitaire. De cette façon, plus de personnes peuvent se familiariser avec cette discipline fascinante d'une manière responsable et réfléchie.

Quelle est la différence entre le Qigong et la gymnastique?

Quand un laïc voit un praticien Qi Gong occupé, il semble qu'il est en train de faire de la gymnastique.

De nombreux exercices sont en effet similaires à la gymnastique.

La principale différence réside dans le fait que les gens au gymnastique travaillent principalement sur les muscles et que la plupart des exercices sont destinés à former les muscles et de développer ou de maintenir la flexibilité.

Par contre, le Qi Gong travaille principalement avec la structure squelettique. Nous essayons juste à l'utiliser pour réduire l'usage des gros muscles de la surface parce que ces muscles consomment beaucoup d'énergie, ont de l'acidification et le vieillissement plus rapide.
Par conséquent, nous travaillons en Qi Gong avec la mécanique de la structure du squelette pour transmettre les forces grâce à l'alignement des conjointes. Afin de déplacer le système squelettique, nous faisons usage des muscles internes, plus petits.

Dans la gymnastique l'objectif est de garder les muscles du corps en forme.

Contrairement dans le Qi Gong, cela n'est qu'accessoire et un effet secondaire positif. Le but réel de Qi Gong est d'apprendre à développer et appliquer des forces, fournir de la puissance et de la performance avec moins d'effort et donc la consommation d'énergie moindre.

Est-ce que l'essence de Qi Gong?

Comme dit précédemment, l'objectif du Qi Gong est de découvrir l'essence du mouvement et d'arriver à une efficacité maximale avec un minimum d'effort pour mettre arriver a des résultats.
Permettez-moi de donner un exemple.

Mon voisin était un vieux fermier et régulièrement je l'aidait avec des tâches.

Comme ça nous étions une fois à la tonte du gazon. Mon voisin avait un faux et moi une débroussailleuse et je nous ferions chacun un morceau égale. Je suis parti de mes épaules excités de travailler avec mon débroussailleuse et ri avec mon voisin parce qu'il était plus lent.

Mais après un certain temps, ça devenait de plus en plus lourd et je pouvait à peine bouger mes épaules. Mon voisin continuait tranquillement sur son rythme et termina son morceau en moins de la moitié du temps de la mine. Finalement, j'étais complètement aigri et épuisé alors que lui semblait comme si il avait fait une promenade tranquille. Maintenant, ce fut son tour de rire.
Je lui ai demandé comment cela ce fesait.

Il a dit que comme enfant de 10, il recevait une faux dans ses mains et devait tondre avec les adultes. Au début, il l'a fait aussi en hachent à partir des épaules et était fatigué après un certain temps. Cependant, s'arrêter n'était pas une option.

Après quelques jours, mais il a décidé de regarder comment les personnes âgées faisaient et voyait comment ils déplaçaient la faux tranquillement de la hanche pour la laisser glisser sur le terrain et couper à travers l'herbe. Il a décidé de faire comme eux et a appris à obtenir plus de résultats avec moins d'effort. En fait, il a appris lors le Qi Gong.

Plus tard, je devais scier une poutre. Avec beaucoup de force, je essayé de "pousser" la scie à travers le bois jusqu'à ce qu'il évidemment est resté coincés après un certain temps. Je blâmais mon voisin qu'il m'a donné une scie émoussée.
Il rit, fouillait lâche la scie et mettait calmement contre son pouce sur le bois. Il a fait une petite incision, puis déplacé de sa hanche et laissait la scie se glisser va et vient tranquillement à travers le bois. Regardez, dit-il, "Toi tu ne dois pas scier, il faut laisser la scie faire son travail." Ce fut ma deuxième leçon dans l'essence de Qi Gong!

Parce que c'est ça de quoi il s'agit en fait au Qi Gong. Les Chinois étaient une population agraire très tôt et au début il n'y avait pas de machines de sorte que tout le travail devait être fait manuellement. Cela a exigé du travail manuel très lourd et répétitif, comme des heures penchés debout dans un champ de riz, la tonte, la fenaison, labour, semis, etc. ...

Quand ils faisaient ces actes avec force, ils confieraient leur corps et l'épuisaient. Ce qu'ils ne savaient pas tenir.

Si vous avez besoin de jeter une balle de foin sur un wagon, vous pouvez faire les premier paquets avec la puissance musculaire. Essayez cela avec une balle qui doit être élevé haut sur le chariot. ...

Vieux agriculteurs ont appris à le faire avec la broche de la hanche, suivie par un mouvement de serpent des vertèbres et pouvaient faire cela longtemps.

Donc, les Chinois ont étudié leurs actions et ont vu comment ils ont pu les réaliser en les utilisant leur biomécanique correctement. Utiliser leur structure squelettique plutôt que la force musculaire. Ils ont appris ainsi d'utiliser leur corps tout entier et pas seulement une partie.

Je essayait de scier la branche en utilisant seulement mes épaules et les bras. Mon voisin a utilisé son corps complet à partir de la hanche!

Quels sont les principaux effets de Qi Gong?

En premier lieu, le Qi Gong veiller à ce que les gens entrent (rentrent) plus en contact avec leur propre corps.

Cela se fait par des exercices très simples qui permettent toutes les articulations du corps de bouger dans les quatre directions: gauche / droite, avant / arrière, forme 8 et forme de cercle. Nous commençons avec les pieds et travaillons les différentes articulations de tout le corps. Peu à peu, ces articulations sont utilisés ensemble.

Pendant les exercices, nous restons tout le temps avec notre attention dans l'articulation que nous travaillons. Dans Qi Gong règle règne que l'énergie va où l'attention est.

En déplaçant les articulations douce et fluide, nous allons les lubrifier et desserrer. Il y a plus d'espace entre et les muscles se détendent sorte qu'il y a moins de pression desus.

Mais non seulement l'articulations que nous travaillons est occupé. Dans chaque exercice l'ensemble du corps est toujours en mouvement, quoique subtilement. Le mouvement implique également une meilleure circulation du sang et parce que nous prêtons attention à la respiration il y a aussi une meilleure oxygénation en plus. Tous les organes et les cellules vont donc mieux fonctionner. Ce qui a un effet préventif clair sur notre santé.

Grace à rester avec l'attentions dans l'exercice, nous devenons plus conscients de tous les endroits dans le corps. En outre, cela augmente la sensibilité ce qui fait que nous devenons conscient plus fines et plus subtile. Par conséquent, nous sommes rapidement conscient de signaux de notre corps afin que nous puissions réagir plus tôt et prévenir les maladies ou des problèmes.

Peut tout le monde profiter de la pratique du Qi Gong?

Tout mouvement est mieux que pas de mouvement, surtout si elles ne chargent pas notre corps. Par les mouvements lent et doux, nous ne surchargeons pas notre corps, ce qui fait que le Qi Gong peut être pratiqué par tous.

Important est que le Qi Gong part des possibilités des personnes et non de leurs contraintes.

Dans de nombreux sports ou disciplines ont part d'un exercice que les participants doivent essayer de réaliser. Tout le monde n'y arrive pas instantanément ce qui mets les gens en face de leur handicap. Beaucoup s'arrêtent ainsi prématurément.

Exactement pour cela beaucoup de patients chroniques comme la fibromyalgie, CFS et les rhumatismes ont difficile de trouver un sport. Alors que l'exercice est bon pour eux et très important.

Qi Gong part de ce qu'il ou elle ne peut toujours et malgré le fait que l'on pratique le Qi Gong en groups, tout le monde est individuelle occupé avec sois-mêmes.

Par exemple, si quelqu'un ne peut lever le bras que légèrement, il fait exactement ce mouvement et pas plus. Nous récompensons notre corps ainsi, en lui fessant savoir que nous sommes heureux que cela est possible. Mais nous faisons cet exercice autant que possible et peut-être que après un certain temps ça vas mieux et que nous pouvons faire un peu plus.

Qi Gong enseigne aux pratiquants de découvrent aussi leurs propres limites et les accepter. Il est pas dans notre intention de nous forcer ou de se prouver. Il n'y a aucun aspect concurrentiel ou de compétition dans le Qi Gong.
On est déjà fatigués après quelques minutes? Pas de problème, prends une pause ou reposer vous. Quand ça va mieux, vous pouvez toujours continuer.

De cette façon, notre corps apprends que nous le comprenons et que nous avons de respect pour lui. Pour cela, il nous récompensera en augmentant ses efforts pour faire mieux et de finalement pousser ses limites peu à peu. Mais cela n'est certainement pas le but, il se trouve que cela devrait se passer.

Dans la pratique, nous sommes surpris à plusieurs reprises par les capacités et les performances qui fournissent les gens de cette façon.

Liens

Contact Sifu Theo De Gelaen

Stationsstraat 62
3920  Lommel (Limburg)
Belgique

Tel fixe: 0032/11 611 576
Tel mobile: 0032/468 12 42 76


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Newsletter